01 53 24 90 57  -  Contact
Recherchez sur le site
Recherche avancée

Optimisation du budget - ROE

Le digital décuple la notion de ROE (Return on expectations)

           évaluation et ROE de la formation

 

 

Les retombées d’une formation doivent être principalement mesurées en prenant en compte le ROE, c’est-à-dire le retour sur les attentes. Se focaliser sur les retombées financières d’une formation digitale (son ROI, donc) est extrêmement difficile et hasardeux dans de très nombreux cas. En revanche, mesurer l’implication, les acquis et l’atteinte des objectifs, mesurables en termes de comportements observables, est réalisable sur tous les types de formations et à plus forte raison sur les formations digitales.

 

La valorisation du ROE se fait selon différents niveaux de mesure bases sur le nouveau modèle de Kirkpatrick.

  • Le premier niveau de mesure doit évaluer la satisfaction globale des apprenants. Sont-ils, en premier lieu, satisfaits et adhèrent-ils au projet qui leur a été́ proposé ?
  • Le deuxième niveau doit davantage consister à évaluer les acquis de la formation : les participants ont-ils, ou non, appris quelque chose durant leur formation ? Là encore, la souplesse des outils d’évaluation digitaux répond plus facilement à cette question (Kahoot, Socrative), évaluation sommative ou formative sur LMS...).
  • Le troisième niveau doit mettre en lumière l’effet de la formation sur le comportement professionnel des participants : utilisent-ils, ou non, ce qu’ils ont appris en formation ? Échangent-ils sur le réseau social d’apprentissage mis à leur disposition ? Partagent-ils collectivement leurs expériences ? Consomment-ils le support pédagogique online ?
  • Enfin, le quatrième niveau mesure le bénéfice de la formation au niveau opérationnel et organisationnel, dès lors que les KPI’s ont bien été́ définis de façon tripartite en amont du déploiement.

 

Pour un thème identique, les différents retours d’expérience illustrent bien un ROE plus élevé́ dans le cadre des formations digitales, en comparaison des formations présentielles.

« Dans le cadre de formations présentielles traditionnelles, souligne Jean-Baptiste Jourdant, Directeur de la Fabrique de l’Offre, les participants n’appliqueraient que 10 à 30 % de ce qu’ils ont appris en formation. Notre rôle est donc de piloter le transfert de ces acquis sur poste, en travaillant, notamment, sur la dynamique collective de l’organisation apprenante. Pour cela, le social learning et les plateformes digitales sont de formidables outils, dont nous nous servons pour aborder la résolution de problèmes collectivement, en expérimentant ensemble de nouvelles façons de faire, et en apprenant les uns des autres. » ◗